L’habitat participatif, la solution intergénérationnel pour vieillir à domicile

Actuellement, les personnes âgées ne sont plus forcément obligées de vieillir dans sa propre maison ou dans une maison de retraite, elles peuvent opter pour l’habitat participatif. Pour savoir de quoi il s’agit, vous allez voir dans cet article qu’est-ce qu’un habitat participatif, pourquoi les personnes âgées choisissent-elles de vieillir dans un habitat participatif intergénérationnel et quels sont les inconvénients de ce nouveau concept.

Qu’est-ce qu’un habitat participatif ?

L’habitat participatif connu également sous le nom d’habitat groupé ou cohousing est un type d’habitat partagé avec d’autres individus. Dans un habitat participatif, chaque individu peut profiter d’un espace personnel et d’un espace collectif (les garages, les buanderies, les cuisines, les jardins ou les salons). En général, un immeuble participatif peut regrouper entre cinq à vingt logements. Il est à noter que pour pouvoir habiter dans un habitat participatif l’on doit s’engager à honorer certaines règles  et certains principes. Ces règles et ces principes ont été établis afin d’éviter les éventuels désordres ou conflits dans les habitats participatifs. Et pour finir, un habitat participatif est un lieu qui favorise le développement des liens sociaux et l’épanouissement personnel.

Pourquoi les personnes âgées choisissent-elles de vieillir dans un habitat participatif intergénérationnel ?

De nos jours, les personnes âgées préfèrent vieillir dans un habitat participatif que dans une maison de retraite ou dans leur propre domicile. Pourquoi ? En premier lieu, parce que ce nouveau concept leur permet de vieillir tout en créant et en gardant des liens sociaux. En second lieu, un habitat participatif permet aux seniors d’éviter l’isolement. En troisième lieu, le prix de la location d’un habitat participatif est beaucoup moins cher que les frais payés dans les maisons de retraite. En quatrième lieu, les habitats groupés favorisent la solidarité. En cas de problème de santé par exemple, les personnes âgées peuvent être aidées par ses voisins. En cinquième lieu, c’est un lieu convivial et un lieu de partage et d’échange.

Quels sont les inconvénients d’un habitat participatif ?

Malgré les avantages qu’un habitat participatif peut offrir, il présente également quelques inconvénients, à savoir :

– Tout d’abord, vu que ce lieu abrite de nombreuses personnes, les divergences et les conflits peuvent facilement se dégénérer ;

– Ensuite, les habitats participatifs ne respectent pas entièrement les vies privées des cohabitants ;

– Puis, un habitat participatif est un habitat bruyant, cela est dû au nombre de personnes qui y cohabitent.

Pour résumer, un habitat participatif est un habitat qui permet aux personnes âgées de vivre en communauté, elles éviteront ainsi l’isolement. Bien que ce type d’habitat puisse offrir de nombreux avantages, il peut également présenter quelques inconvénients.

Seniors : quelles solutions pour des repas à domicile ?
Infirmières à domicile, quelles sont les aides ?