Je passe ma retraite à l’étranger, comment prendre en charge mes frais de santé ?

Sachez que si vous passez votre retraite à l’étranger, les conditions de la prise en charge de vos frais de santé peuvent être modifiées, voire dissipées.

Si vous passez votre retraite dans un pays européen,

Si vous avez choisi de passer votre retraite dans un pays européen, en Suisse ou dans un pays membre de l’Espace économique européen, ne vous inquiétez pas vous continuerez à bénéficier de votre assurance santé. Mais avant de partir, vous devez bien évidemment informer votre assurance de votre décision. Communiquez-la vos nouvelles coordonnées. En général, votre assureur doit vous remettre le formulaire E 121/S1, ce formulaire vous permettra ensuite de vous inscrire dans les organismes de sécurité sociale de votre nouveau pays d’accueil. Sachez que les prises en charge de vos soins médicaux varieront en fonction des formalités existant dans votre nouveau lieu de résidence. Il est à souligner que pour continuer à bénéficier d’une mutuelle santé, chaque membre de votre famille doit remplir un formulaire E 121/S1. N’oubliez pas d’utiliser un comparateur de mutuelle santé pour retraité avant votre inscription, cela vous permettra de faire le bon choix.

Si vous passez votre retraite dans un autre pays

Si vous partez hors de l’Espace Économique Européen, de la  Suisse ou de l’Union Européenne votre assureur ne couvrirait plus votre assurance maladie sauf si vous déménagez dans les pays qui ont signé une convention de sécurité sociale avec la France. Cette convention permet aux retraités français et à sa famille de bénéficier d’une mutuelle épargne retraite et d’une mutuelle santé même s’ils ne vivent plus en France. Vous trouverez ci-après la liste des pays qui ont signé une convention de sécurité sociale avec la France : Turquie, Algérie, Tunisie, Andorre, Togo, Bénin, Serbie, Cameroun, Sénégal, Canada, Saint-Marin, Cap-Vert, Québec, Chili, Philippines, Congo, Niger, Corée, Monténégro, Croatie, Monaco, États-Unis, Mauritanie, Gabon, Maroc, Guernesey, Mali, Inde, Madagascar, Israël, Macédoine, Japon, la Nouvelle-Calédonie et Jersey. Il est à noter qu’avant de partir vous devez d’abord prévenir votre assurance santé. Elle vous informera ensuite si votre nouveau pays fait partie des pays qui ont signé la convention. Si votre assureur vous affirme que votre nouveau pays fait bel et bien partie de ces pays, vous devez vous inscrire à la CFE ou Caisse des Français de l’Étranger. Cet organisme vous permettra de prolonger votre contrat d’assurance santé une fois que vous arriverez dans votre nouveau pays d’accueil. Pour finir, si votre destination n’est pas incluse dans cette liste, n’hésitez pas à vous inscrire au système de garantie santé du pays que vous avez choisi.

En cas de retour en France

Après votre départ si vous séjourniez temporairement en France, votre mutuelle santé couvrira à nouveau les dépenses liées à vos soins médicaux. Pour ce faire, vous devez tout d’abord vous inscrire auprès du Centre national des retraités de France à l’étranger. Il vous remettra ensuite un formulaire d’inscription (ce formulaire peut être rempli en ligne).

Par contre si vous décidiez de retourner définitivement en France, entrez en contact avec votre ancienne assurance santé, elle vous indiquerait ce que vous devez faire pour bénéficier à nouveau de vos droits.

Convention obsèques, une assurance qui soulage les proches
Prendre une garantie dépendance pour faire face à la perte d’autonomie