Un sinistre vite arrivé, une indemnisation vite réglée

Une question qui peut intéresser tous ceux qui ont été touchés ou qui peuvent être menacés par des accidents en tous genres à la maison, ou encore par des sinistres comme les inondations. Alors, on se demande toujours, quel est le délai pour le signaler à son assureur.

Sachez qu’il existe des règles pour déclarer le sinistre couru. Dégâts des eux, accident de voiture, incendie ou bris de glace… Le délai maximum pour déclarer ce sinistre et de cinq jours ouvrés. Pour un vol, ce délai est ramené à deux jours ouvrés. Aucune inquiétude à avoir si vous étiez en vacances ou en déplacement et que vous apprenez le sinistre qu’une fois rentrer à la maison. Car contrairement à beaucoup d’idée reçues, le délai court à partir du moment où vous avez pris connaissance du sinistre et non pas à partir du moment où il survenu.

Bien entendu, il est toujours recommandé de déclarer le sinistre au plus vite, ne serait ce que pour accélérer l’indemnisation. Ainsi, la loi sur les assurances, propose un système d’indemnisation directe pour les assurés.

Ainsi, le CID offre à ses assurés une aisance afin de bien calculer les réclamations liées à l’assurance lors d’un sinistre et d’en accélérer l’indemnisation. Cette dernière peut être appliquée en cas d’accident corporel, de blessés et d’autres sinistres domestiques ou naturels pouvant entraîner de graves dégâts.

Dernière ligne droite pour les frontaliers travaillant en Suisse